Histoire

De tout temps les Hommes ont considéré les Perles comme les « Larmes de la Nature », et les ont porté de différentes manières selon les époques et les histoires. Les Romains, les considéraient comme les larmes pétrifiées des dieux et pour les Grecs, elles étaient des fragments d’éclair tombés dans la mer.
La Renaissance fut l’Age d’Or de la perle, toutes les familles royales de l’époque en achetait en grande quantité pour confectionner des parures somptueuses à l’aide de grands orfèvres de renom. Plus tard, les empereurs dont Napoléon étaients également grands amateurs de perles.
Actuellement les Perles se démocratisent, se mêlant a des matériaux nobles dans des créations à la mode qui peuvent être portées par toutes les générations. Le plaisir et le confort des Perles sur la peau est intact et précieux du fait de leurs qualités naturelles.
Il existe dans le monde quelques perles uniques par leur taille et leur qualité : Pérégrine, Hope, Arco Valley, etc.

La naissance d’une perle

Une Perle, du fait même qu’elle est constituée de Nacre, apparaît au sein d’un Mollusque.

Sa « naissance » est le résultat  de la conjonction d’un parasite avec le système de défense du mollusque. Les mollusques peuvent être Bivalves, c’est à dire avec deux coquilles jointes par une charnière, ou Univalves, une seule coquille sans charnière. Les mollusques univalves produisent très rarement des perles, c’est donc naturellement sur la première catégorie, les bivalves, que se porte l’attention quant à la production de Perles.

L’apparition d’une perle dans un mollusque se fait dès lors qu’un corps étranger s’intrduit dans le coquillage. Le système de défense de celui-ci commence alors à recouvrir le corps étranger de couches de nacre successives.

Après plusieurs mois à plusieurs années de dépôt régulier de couches de nacre, l’intrus recouvert aura formé une perle.

Variétés: les Perles Fines

Les Perles fines sont découvertes au hasard de la nature et produites par le système de défense d’une huitre ou d’un autre mollusque.

Un corps étranger s’introduit dans le mollusque qui sécrète alors tout autour de cet intrus de la nacre afin de se protéger. Les couches successives de nacre se superposent et forment, après plusieurs années, une Perle Fine.

Elles ne nécessitent à aucun moment l’intervention humaine et sont très rares (une ou deux Perles Fines pour plusieurs milliers de mollusques). Du fait de leur rareté et de la pollution le commerce des Perles Fines à de nos jours quasiment disparu.

Celles-ci étaient principalement utilisées depuis l’antiquité dans la création de bijoux et ornent encore les couronnes ou vêtements des grands monarques de l’Histoire.

La qualité des perles

Les facteurs de qualité d’une perle sont nombreux, on peut les identifier en sept points :

  1. la taille,
  2. la forme,
  3. la couleur,
  4. le lustre,
  5. la surface,
  6. l’épaisseur de nacre,
  7. l’homogénéïté*.

C’est l’observation de l’ensemble de ces critères qui permet au gemmologue de définir la qualité de la perle qu’il observe.

*l’homogénéïté est un critère particulier car il n’est pas applicable à une perle seule. Il détermine l’apparente uniformité d’au moins deux perles qui doivent être associées.

L’entretien des perles

Les perles sont formées de nacre, un matériau naturel produit par les coquillages, il est très important de connaitre les précautions à prendre pour en prendre soin.

Protégez vos bijoux en perles dans leur écrin ou leur pochette velours lorsque vous ne les portez pas ou lors de vos voyages. Évitez également de les mélanger avec d’autres bijoux afin que la surface des perles ne soit pas griffée ou rayée par d’autres matériaux.

Il vous est très fortement recommandé d’éviter tout contact avec des produits cosmétiques, parfums, détergeants, alcool, eau et produits oxydants. Si vous souhaitez porter du parfum, pulvérisez-le tout d’abord puis attendez quelques minutes que le produit sèche et enfin passez le bijou.

Il est déconseillé de porter des bijoux lorsque vous dormez, vous vous baignez ou faites du sport.